Panier

Le panier est vide

Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Avec une émotion palpable au fil des pages, Françoise Delaroque nous entraîne avec sa narratrice, dans l’univers singulier d’une amie.

On découvre comment une rencontre unique, par l’intermédiaire de la musique, a pu bouleverser son existence, ranimer aussi des souffrances qui remontaient à son adolescence. Et comment cette rencontre lui a permis d’avancer peu à peu vers davantage de sérénité par la compréhension de sa propre personnalité

Message d’espoir à celles ou ceux qui se retrouveront dans certains passages de ce récit.


L’auteur : Après une carrière d’enseignante spécialisée dans l’enfance handicapée, Françoise Delaroque se consacre désormais à ses passions de toujours : l’écriture et la musique.


Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue



Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Quel est le point commun entre Stanley, Neil, Heinrich, Henri-Désiré, Abraham ou John ? Tous ont réellement existé et sont passés à la postérité. Mais est-on sûr que la vérité que l'on connaît d'eux est bien la réalité ?

L'auteur est, depuis toujours, fasciné par ce qui se cache derrière les apparences. Pour construire ses histoires, il mêle malicieusement la réalité des événements historiques à ses propres vérités, bouleversant les versions officielles ou communément admises. Cela donne des récits parfois étranges, souvent troublants, toujours susceptibles de remettre en cause notre perception du monde.


Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue







Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

51 avenue Jean Jaurès, c’est l’odeur du café, les discussions animées, les rencontres d’une vie.
51 avenue Jean Jaurès c’est chez moi, je vous invite.
Entrez...

« Mon paternel était assis à sa place du matin, près de la porte qui donnait dans la cuisine. Petit noir à sa droite, le Progrès déplié sur toute la largeur de la table, il lisait généralement le journal à l’envers, en commençant par les dernières pages, les sportives ».

A travers ses souvenirs, Jean-François Supié vous conduit dans la France des années 60/70, celles de sa jeunesse, mais vous invite aussi à découvrir une foule d'anecdotes sur l'histoire locale de Bourg-en-Bresse.

Cet ouvrage est celui d'un témoin de son temps, qui vous ouvre sa mémoire et vous emmène dans l'intimité des multiples personnages qu'il a rencontrés, dans le monde sportif ou d'ailleurs.

 

 Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue


Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Daniel ROUET vit à Salaise sur Sanne en Isère.
Il est l’auteur de deux autres romans « Le Dernier Plongeon » et « Ortiz ».

Mai 1987, à la périphérie du mystérieux "Triangle de la Burle", le Massif du Pilat dissimulé sous les brumes qui tapissent ses flans attend son heure...

Pour réhabiliter la mémoire de son mari pilote de chasse, mort en mission ce jour-là Nelly devra les affronter.

Quelles forces obscures se cachent à couvert de l'écran de fumée dont on semble s'être servi afin de masquer une vérité qui dérange ?

Aidée de Steve, un journaliste canadien, la jeune veuve va mener sa propre enquête. Celle-ci la mènera au Mont Pilat au lointain Québec à travers d'inextricables sentiers.

Trouvera-t-elle la rédemption ou se brûlera t'elle aussi les ailes, au contact de la lumière qu'elle est venue chercher ?

"Tirées d'un fait divers réel, ces "Brumes" sont délicieusement opaques !". Amélie Deutsch


Pour en savoir, suivez ce lien catalogue


Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Krazunosky buvait un demi au café des Tilleuls, en face du pensionnat St François d'Assise. Il faisait beau en cette fin de septembre qui n'en finissait pas d'exalter les dernières douceurs d'un été indien exceptionnel.

Le vieux professeur avait l'oeil fixé sur l'imposante porte de l'établissement scolaire. Elle ne tarderait pas à s'ouvrir sur Anne-Bérangère et ses camarades demi-pensionnaires qui allaient regagner pour la soirée leurs confortables foyers respectifs ..

Aujourd'hui, il touchait au but. Une proie innocente allait se présenter à lui. Il jeta un bref regard à sa montre, but encore une gorgée de bière, et fixa la porte avec une attention accrue ... Elle s'ouvrit enfin sur quelques lycéennes bavardes qui s'égayèrent dans plusieurs directions. Et Anne-Bérangère parut dans l'encadrement...


Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue