Panier

Le panier est vide

Grafficus, auto-édition, imprimeurs de livres« Rencontre de langages » est l’alchimie d’une amitié poétique, une invitation aux voyages.

Au fil des pages, nous découvrons que si l’on prenait une heure à recoller le temps, nous pourrions voir des reflets d’arc en ciel, des poussières d’étoiles, une libellule ballerine, un flocon d’écume qui s’évapore, la fuite sans fin des nuages, le ciel porteur des saisons, porteur de promesses avec un matin en robe de printemps où le ciel et le soleil sont heureux, le sourire pâquerette coquelicot ou herbes folles, un été porcelaine, un baiser de papillon, l’automne fleuri de ses ors écarlates et l’hiver avec ses frimas soufflant le murmure du temps, qui neige qui met sous son édredon les primevères, la grisaille qui devient chef d’œuvre. Nous pourrions entendre des bruissements d’ailes, un bourdon de conversations, la légende du vent, la révolte des éléments et les oiseaux qui chantent des arias.

Nous avons pour compagnon de voyage le ciel qui nous emmène à la rencontre de promeneurs infatigables, rêveurs intarissables, pianiste, joueur de violons, de sœurs en robe de flocons de lune, de beaux chats voluptueux, d’ange gardien, de douanier, de jardins fleuris, de pavillon chinois, de rue, de ville, de pays, de passion, de tendresse, de souvenirs et de vie.

Laissez-vous voguer et naviguer sur l’onde des songes, sur des rayons de lune aux chemins de vos rêves et que vos rêves s’en aillent enlacer les nuages que le soleil illumine.

Musardez.

Et comme le disent si bien tous ces poètes : J’écris et que ces quelques mots comme de fraîches roses deviennent ce bouquet à offrir pour bâtir un solide édifice appelé l’AMITIE.

Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue

 

Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Sise à Pierre-Bénite, l'association Ecriture Plurielle s'est lancé le défi d'une expérience collective inédite avec l'appiu du comité culturel du Fonds de Participation des Habitants : vivre ensemble l'autoédition d'un livre de A à Z, depuis l'angoisse de la page blanche jusqu'à la diffusion de l'ouvrage. Pour cette première aventure, un thème très large  était choisi : la Pierre et la Plume, qui décline en symboles le nom de la ville et le défi d'écrire. C'est un pré-texte pour s'exprimer et s'imprimer.

Acrostiches, thèmes imposés, contes de fées, coin des poètes et coulisses d'un atelier illustrent ces entraînements du quotidien, souvent ludiques, puisque l'écriture est un laboratoire.
Exploration du sens, génie de la langue et fanzine montrent combien nos lectures nous inspirent , avec tout le plaisir de retrouver la saveur des mots.
Les enquêtes des vacances et d'autres temps & lieux résultent de nos expériences d'écriture plurielle à deux voix, quatre mains et plus encore.
Les mots qui dessinent l'avenir, qui changent la vie, qui disent l'idéal apparaissent enfin dans les messages cachés et textes à clefs.


Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue



Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Ce récit est écrit en de nombreux épisodes cachant ses jardins secrets, ses non-dits et ses frasques. J’ai choisi de l’illustrer de textes, d’extraits de pièces de théâtre et de paroles de chansons. De poèmes aussi repris de mon recueil « Les chevaux ailés », écrit et édité en 1976. Humeurs sombres ou rieuses, nostalgiques aussi.
Autant de couleurs jalonnées dans ma vie.

Marie Céline


Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue







Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Une secousse sismique de faible intensité…
Un micro éboulement dans les sous-sols d’un palais épiscopal et d’une cathédrale…
Un souterrain inconnu qui se découvre…
Une stagiaire à la curiosité insatiable…

En résumé, un cocktail qui va propulser le lieutenant Borland de la Gendarmerie de Belley dans une nouvelle enquête hors du commun…
Que se passe-t-il donc là en bas ?
Qui se terre dans ce souterrain ?
Depuis quand ?
Pourquoi ?

Les enquêteurs auront bien du mal à mener leur enquête, aux prises avec une Tradition millénaire qui ne leur laissera que peu de marge de manoeuvre.

Auront-ils le dernier mot face à ce qui les dépasse ?


Pour en savoir plus, suivez ce lien catalogue



Grafficus, auto-édition, imprimeur de livres

Bernard Sestier est né à Voiron (Isère) en 1936. Il a fait sa carrière dans le Bâtiment et les Travaux Publics. Retraité depuis 1994. Il parcourt, tant l’hiver que l’été, les montagnes dauphinoises, écrit des poèmes, et vient de signer avec le vieux moulin du Cabestou, son premier roman. Une ode au monde paysan, dont il en revendique ses racines. Il s’adonne aussi à la sculpture sur métal. Son fils, guitariste amateur, met en musique certains de ses poémes. C’est lui qui l’a convaincu d’écrire ce livre.

J’ai hérité de ma grand-mère paternelle, un peu de sang paysan, et j’en suis fier. J’ai des affinités profondes avec des cousins cultivateurs et éleveurs de moutons. Ils me font partager leur passion pour ce milieu très dur. Le roman que j’ai écrit est un juste retour des choses, une histoire du terroir provençal où la terre joue un rôle primordial, où le sordide côtoie l’amour familial, l’amour tout court, et les affabulations, les aventures burlesques de protagonistes, qui tiennent une grande place dans ce livre. Puissiez-vous éprouver autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à l’écrire.


Pour en savoir, suivez ce lien catalogue